Le chapelet des tranchées – Hommes et femmes de Dieu dans la guerre

1914, sur la ligne de front. Le père Auguste marche à grandes enjambées, sa silhouette noire penchée en avant, son bréviaire serré contre lui et son chapelet à la main. Sans souci des explosions, il cherche des yeux les corps à demi enfouis dans la terre remuée. À quelques centaines de mètres de là, au fond d’une tranchée humide et glaciale, le frère Philibert confesse un soldat en pleurs ; ils portent le même uniforme bleu horizon. Plus loin, à quelque distance du front, les mains légères de sœur Armande épongent le sang, nettoient les plaies, font et refont les pansements, caressent les fronts enfiévrés. À travers des personnages attachants, l’auteur raconte l’histoire de ces hommes d’Église, aumôniers ou combattants, et de ces religieuses, infirmières ou ambulancières, qui vivaient leur foi au péril de leur vie, dans un esprit de paix, de sacrifice et de dévouement admirable. Un beau roman, inspiré de la réalité historique, qui permet de découvrir un aspect peu connu de la Première Guerre mondiale.



Après 28 ans de carrière d’officier dans la Marine, Catherine Bertrand-Gannerie se consacre à l’écriture et est déjà l’auteur de plusieurs ouvrages historiques ainsi que de romans pour la jeunesse.

C’est sous cette forme d’un roman pour la jeunesse, accessible à partir de 7 ans mais qui peut se lire à tout âge, que Catherine Bertrand-Gannerie rend un bel hommage à ces très nombreux prêtres et religieux qui ont servi pendant la Première guerre mondiale en tant qu’aumôniers ou combattants, ainsi que ces religieuses qui ont aussi œuvré en tant qu’infirmières ou ambulancières durant ce conflit sanglant.

Rappelons que près d’un millier d’aumôniers catholiques ont accompagné en soutane les soldats sur les champs de bataille et que, dans le cadre de l’anticléricalisme gouvernemental de l’époque, 4.000 séminaristes, 7.000 religieux et novices et 19.000 prêtres ont été envoyés sur le front en tant que combattants.

A travers les personnages romancés du père Auguste, du frère Philibert et de sœur Armande, c’est la réalité vécue par les hommes et femmes de Dieu durant la Grande Guerre qui est décrite dans ce livre édifiant, soulignant à quel point il fut réconfortant pour beaucoup de nos soldats de pouvoir se confesser et recevoir une bénédiction dans ces heures tragiques.


224 pages

15.90 €


Pour l’acheter c’est ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire