EAT : Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire

Nous vivons dans une société toxique pour notre santé. La nourriture industrielle nous rend malade. La pollution, le stress et les produits chimiques font partie de notre quotidien. Ce sont des faits. Il est encore temps d’en réchapper.



Il faut apprendre à retrouver le temps.

On nous a volé toutes les connaissances nous laissant à la merci de toutes les idéologies, les modes etc. , ne nous laissant plus aucune certitude.

Donner des principes c’est donner à l’autre la liberté d’évoluer, donner des règles c’est l’enfermer.

Il faut savoir donner envie, focaliser plus sur le positif, ce qui est bon pour nous, ce qui nous nourrit vraiment, plus que stigmatiser, s’arrêter, lister le négatif.

On est maintenu dans cet état de névrose pour éviter que l’on remette en question les schémas établis, cette satanée pensée unique. Il faut laisser la place aux gens qui pensent différemment.

Sans connaissance on est perdu, et j’ajouterai « dans tous les sens du terme ».

Ces phrases ont été prises au cours de l’écoute de la vidéo qui suit, j’ai eu envie de les relever en les remaniant parfois tellement elles collent au fond du problème.

« Le savoir ne nous appartient pas, il ne nous appartient que de le transmettre » (ça c’est ma devise, et c’est de moi), l’on se rend bien compte qu’on nous a volé ce droit à l’accès au savoir, aux savoirs ! Et ça n’est pas sans raison.

Quand on se penche sur un détail pour en découvrir un peu plus, on attrape un fil, et si on le déroule, encore et encore, on finit par parcourir une toile entière, complexe où l’on s’aperçoit qu’elle tisse ce que nous vivons, le filet dans lequel nous évoluons, et tout se tient, tout ce fil provient d’une seule et même bobine. Que l’on parte de la nutrition, ou de l’éducation, de la santé, d’une loi comme ci ou comme ça, d’un problème de société, d’un point économique, on arrive toujours au même constat. POUR PEU QUE L’ON AIT ENVIE DE FAIRE CE VOYAGE VERS LA VÉRITÉ, D’OUVRIR LES YEUX.

Et je suis heureuse d’avoir trouvé Gilles Lartigot et Thierry Casasnovas sur ce fil que moi-même, chaque jour, je déroule un peu plus. Puissiez-vous visionner cette vidéo (ainsi que bien d’autres dont ils sont les auteurs) et en retirer quelque plaisir, mais surtout le plus de connaissances possibles.





Commentaire d’un lecteur :

« Un livre magnifiquement soigné, la qualité du papier, les photos, la police de caractère choisie pour les titres, et le contenu bien entendu, je l’ai depuis moins de 48h et je l’ai presque terminé, pour vous dire à quel point il est captivant.

Je le recommande à tout mon entourage personnel et professionnel, les gens doivent prendre conscience de ce qui se trame dans cette industrie agroalimentaire étroitement liée à la pharmaceutique, ben oui, ils nous rendent malades, comme des moutons nous allons chez les toubibs qui nous prescrivent des médocs qui nous détraquent davantage et finissent par nous tuer!!!

Une bonne alimentation permet de protéger son corps, ses tissus, ses muscles, ses organes, ses cellules, ses os… il n’y a pas de prix pour être en bonne santé et il existe tellement de bonnes choses naturelles à déguster, à découvrir, à préparer et puis rencontrer les petits producteurs c’est simplement génial. La viande, le poisson, le lait de vache, ne sont vraiment pas indispensables pour être en pleine forme, je le confirme 🙂

Bonne lecture à tous et un Grand Merci à Gilles Lartigot pour ce bel ouvrage »


Broché

320 pages

28 €


EAT : Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire

 

Pour l’acheter c’est ici !

Eat 2 : Des morts et des vivants

(lien vers la fiche du livre en cliquant l’image ci-dessous)

Pour l’acheter c’est ici !

 

1 Trackback / Pingback

  1. Eat 2 : Des morts et des vivants | | Le petit salon

Poster un Commentaire